Event Title

Bibliothèque et diffusion de la recherche sur les catastrophes naturelles: l'exemple de la revue Etudes Caribéennes

Theme

The roles of libraries and archives in disaster research

Start Date

2-6-2011 9:00 AM

End Date

2-6-2011 10:00 AM

Document Type

Presentation

Description

La recherche universitaire sur les thématiques liées aux catastrophes naturelles est prioritaire à l'Université des Antilles et de la Guyane (UAG). L'UAG est implantée aux Antilles françaises, territoires vulnérables, menacés par tous les risques naturels à l'exception des avalanches : risques sismiques, cyclones, tsunamis, inondations... Géographes, économistes, mathématiciens (...) ; nombreux sont les scientifiques de notre université qui travaillent sur les catastrophes naturelles. Dans ses missions traditionnelles, la bibliothèque universitaire accompagne la recherche en constituant et en développant des fonds en adéquation avec les thématiques définies par l'institution. Depuis la fin des années 90, ces missions se sont étendues avec l'arrivée massive des offers d'abonnements electroniques puis avec les différents programmes de numérisation des fonds patrimoniaux. Mais, au-delà de l'accroissement des collections et des politiques documentaires, quel rôle la bibliothèque peut-elle jouer aujourd'hui pour soutenir la recherche sur les questions qui touchent la Caraïbe ? L'édition électronique fait partie de ces nouvelles missions des bibliothèques qui peuvent soutenir la dynamique de recherche de nos territoires et améliorer la communication scientifique. Dès l'origine des mouvements en faveur de l'accès ouvert (open access et open archive), on retrouve des professionnels de la documentation impliqués dans le soutien de ces modes alternatifs de publication. Traditionnellement orientés vers l'accès de tous à la connaissance présent dans les textes fondateurs de la profession, et alors touchés dans leur organisation par les hausses de coûts d'accès aux documents numériques, les bibliothécaires ont pris part à de nombreuses initiatives. Ajoutons à cela que les professionnels de la documentation sont, de longue date des spécialistes de la structuration de l'information (description bibliographique), des formats et normes, de la conservation à long terme et connaissent les rouages de l'analyse bibliométrique. En 2006, le Service commun de la documentation de l'Université des Antilles et de la Guyane a proposé, en lien avec les laboratoires, un projet inédit : la bibliothèque numérique Manioc http://www.manioc.org. L'un des volets de ce projet, l'accompagnement à l'édition et à la valorisation de la recherche, a permis le développement de la Revue Études caribéennes. Initialement confidentielle, cette revue est devenue, quatre ans plus tard une revue internationale reconnue en sciences de l'environnement. Les risques naturels représentent un objet d'étude de la revue, avec, depuis sa création, un numéro entièrement consacré à la question Les risques naturels majeurs dans la Caraïbe ainsi que plusieurs articles parus, le dernier en date fin 2010 : Risk Management and Disaster Mitigation : A Case study Applied to Haïti par Charley G. Granvorka et Pascal Saffache. Études caribéennes est diffusée en "open access", accessible gratuitement sur internet http://etudescaribeennes.revues.org afin de garantir aux chercheurs de nos régions, un accès aux contenus en texte intégral. Le travail effectué par les professionnels de la documentation : accompagnement du projet éditorial, structuration des documents, amélioration de la diffusion a permis d'assurer une forte visibilité à cet espace de publication, aujourd'hui consulté par 8000 personnes chaque mois.

This document is currently not available here.

Share

COinS
 
Jun 2nd, 9:00 AM Jun 2nd, 10:00 AM

Bibliothèque et diffusion de la recherche sur les catastrophes naturelles: l'exemple de la revue Etudes Caribéennes

La recherche universitaire sur les thématiques liées aux catastrophes naturelles est prioritaire à l'Université des Antilles et de la Guyane (UAG). L'UAG est implantée aux Antilles françaises, territoires vulnérables, menacés par tous les risques naturels à l'exception des avalanches : risques sismiques, cyclones, tsunamis, inondations... Géographes, économistes, mathématiciens (...) ; nombreux sont les scientifiques de notre université qui travaillent sur les catastrophes naturelles. Dans ses missions traditionnelles, la bibliothèque universitaire accompagne la recherche en constituant et en développant des fonds en adéquation avec les thématiques définies par l'institution. Depuis la fin des années 90, ces missions se sont étendues avec l'arrivée massive des offers d'abonnements electroniques puis avec les différents programmes de numérisation des fonds patrimoniaux. Mais, au-delà de l'accroissement des collections et des politiques documentaires, quel rôle la bibliothèque peut-elle jouer aujourd'hui pour soutenir la recherche sur les questions qui touchent la Caraïbe ? L'édition électronique fait partie de ces nouvelles missions des bibliothèques qui peuvent soutenir la dynamique de recherche de nos territoires et améliorer la communication scientifique. Dès l'origine des mouvements en faveur de l'accès ouvert (open access et open archive), on retrouve des professionnels de la documentation impliqués dans le soutien de ces modes alternatifs de publication. Traditionnellement orientés vers l'accès de tous à la connaissance présent dans les textes fondateurs de la profession, et alors touchés dans leur organisation par les hausses de coûts d'accès aux documents numériques, les bibliothécaires ont pris part à de nombreuses initiatives. Ajoutons à cela que les professionnels de la documentation sont, de longue date des spécialistes de la structuration de l'information (description bibliographique), des formats et normes, de la conservation à long terme et connaissent les rouages de l'analyse bibliométrique. En 2006, le Service commun de la documentation de l'Université des Antilles et de la Guyane a proposé, en lien avec les laboratoires, un projet inédit : la bibliothèque numérique Manioc http://www.manioc.org. L'un des volets de ce projet, l'accompagnement à l'édition et à la valorisation de la recherche, a permis le développement de la Revue Études caribéennes. Initialement confidentielle, cette revue est devenue, quatre ans plus tard une revue internationale reconnue en sciences de l'environnement. Les risques naturels représentent un objet d'étude de la revue, avec, depuis sa création, un numéro entièrement consacré à la question Les risques naturels majeurs dans la Caraïbe ainsi que plusieurs articles parus, le dernier en date fin 2010 : Risk Management and Disaster Mitigation : A Case study Applied to Haïti par Charley G. Granvorka et Pascal Saffache. Études caribéennes est diffusée en "open access", accessible gratuitement sur internet http://etudescaribeennes.revues.org afin de garantir aux chercheurs de nos régions, un accès aux contenus en texte intégral. Le travail effectué par les professionnels de la documentation : accompagnement du projet éditorial, structuration des documents, amélioration de la diffusion a permis d'assurer une forte visibilité à cet espace de publication, aujourd'hui consulté par 8000 personnes chaque mois.